Vague de chaleur exceptionnelle en Scandinavie

La Scandinavie (Norvège, Suède et Finlande) est concernée par une vague de chaleur remarquable. Une synoptique impressionnante comparable à celle de l’été 1997 : des hauts géopotentiels résistent et dominent sur l’Europe du Nord depuis des semaines. Des records de chaleur diurnes et nocturnes ont été observés.


Anomalie de températures du 15 au 21 juillet 2018 sur l’Europe

 

Comme on peut le remarquer ci-dessus, une anomalie de température positive de +6°C (minimum) a été relevée sur l’ensemble de la Scandinavie. C’est un fait rare pour son intensité. C’est en Norvège qu’on a pu observer la température maximale de cette semaine, notamment dans le cercle polaire arctique (tout au nord de la Norvège, près de la côte) avec une valeur à 33.7°C (18/07/2018) à Drag-Ajluokta. Dans ce même pays, on a également relevé des valeurs chaudes : 33.5°C à Bardufoss, 33°C à Banak (19/07/18). Il a fait tout aussi chaud en Suède : 32.5°C à Kvikkjokk-Ârrenjarka, record absolu de chaleur le 17/07/18. Enfin, en Finlande, on a enregistré un autre record absolu de 33.4°C à Utsjoki Kevo.

Notez qu’une cinquantaine de stations ont enregistré des températures minimales supérieures à 20°C. Par exemple, le thermomètre n’est pas descendu en-dessous de 25.2°C au phare de Makkaur dans la nuit du 18 au 19 juillet. Le précédent record était de 24.7°C le 01/07/1972 à Grotoy.

Après un léger fléchissement ces dernières jours, les hauts géopotentiels vont à nouveau se reconstituer au fil des jours. Cette synoptique pourrait durer plusieurs semaines selon les prévisions à long terme. De nouvelles journées chaudes sont donc à craindre.