Prévision par ville

Rechercher

Un mois de mars frais et humide


Après un mois de février dominé par le froid, mars a été dans l’ensemble assez frais mais surtout très humide et peu ensoleillé...

Carte rapport à la moyenne mensuelle (précipitations) | Météo-Contact

 

C’est dans le Nord-Est que les températures ont été les plus fraîches. Les déficits vont jusqu’à -1.85°C à Metz, -1.6°C à Colmar ou encore -1.55°C à Embrun. A l’inverse, les régions centrales et le Sud-Est ont bénéficié d’un mercure plus doux, résultat, il s’est avéré plutôt excédentaire avec par exemple +0.95°C à l'Île-Rousse, +0.9°C à Ajaccio, +0.7°C à Vichy et +0.55°C à Clermont-Ferrand, Nevers et Saint-Yan.

Sur l'ensemble du mois et l'ensemble des stations météo, les températures de mars 2018 ont été inférieures de 0.5°C par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Concernant les précipitations, le mois a été copieusement arrosé. Il a plu quatre fois la normale à Nice (169.7 mm), trois fois la normale à Ajaccio (160.1 mm), à Saint-Auban (135.1 mm), au Cap Cépet (121.9 mm) et à Montpellier (95.3 mm). A contrario, les pluies se sont avérées légèrement déficitaires près des frontières du nord-est. Il est tombé seulement 34.5 mm à Strasbourg, 45.8 mm à Metz ou encore 66 mm à Charleville-Mézières.

Moyennées en France, les précipitations ont été largement supérieures aux valeurs habituelles avec une moyenne nationale de +74 %.

 

Le soleil a brillé 28 % de moins qu’habituellement sur le pays. C’est dans le nord et l’est de la France que le soleil a le moins brillé avec seulement 59 heures à Rouen, 64.4 heures à Beauvais, 66.6 heures à Alençon et 73.5 heures à Saint-Quentin. Ailleurs, il a été proche ou très légèrement inférieur aux normales. C’est à Marignane que le soleil a le plus brillé avec près de 200 heures d’ensoleillement.

X

Actualités