Prévision par ville


Le 28/03/2018

Neige : contraste saisissant aux États-Unis

Un système dépressionnaire a apporté de la neige sur une partie centrale des États-Unis le 24 mars dernier. La surface enneigée était très étroite et la délimitation avec les zones sans neige au sol très marquée, presque « découpée au couteau ». On pouvait passer d'un paysage classique à un paysage blanchi en seulement quelques centaines de mètres. Un événement singulier qui a été capturé par satellite et par avion.

Ce samedi 24 mars, la partie nord d’une dépression a apporté des chutes de neige dans le Midwest aux États-Unis, une neige qui a tenu au sol sur une bande étroite, très nettement délimitée. À l’arrière de la perturbation, le ciel s’est dégagé ce qui a permis de bien visualiser l’aspect de la surface où la neige a tenu via les images satellitaires. À une échelle plus locale, la limite a été photographiée par avion dans la région d’Indianapolis où plusieurs dizaines de centimètres sont tombés par endroits. Le passage d’un paysage blanchi à un paysage sans neige est étonnamment brutal, se faisant sur quelques centaines de mètres seulement. 



Le contraste entre les surfaces enneigées et les surfaces dépourvues de neige a également conduit à un net contraste en température comme on peut le voir sur l’image ci-après. Le jour, cet effet est dû à la différence d’albédo entre l’or blanc et le sol (l’albédo traduit la capacité d’un matériau à réfléchir le rayonnement incident, il est donc plus élevé pour la neige) et à la consommation d’une partie de l’énergie solaire par la fonte. Par ailleurs, la nuit la neige rayonne plus efficacement la chaleur ce qui conduit à un refroidissement plus marqué qu'au dessus des sols aux alentours. L’albédo ne participe pas à ce second processus étant donné qu’il n’y a pas de rayonnement solaire la nuit.

Image satellite le 25 mars et température en degrés Fahrenheit.

Source des images : @NWSQuadCities, @NWSIndianapolis, @reubenlidster.

VOUS AIMEREZ AUSSI


X