Prévision par ville

Rechercher

Avril, un mois de transition


Le mois d’avril apparaît souvent comme un mois en deux temps, d’abord perturbé puis printanier voire estival en deuxième décade. Cependant certains mois d’avril se détachent des normales en restant frais et perturbés du début à la fin comme en 2012 (humide) et en 2008 (frais) ou bien en étant durablement doux comme en 2007 (mois d’avril le plus chaud) ou en 2011 (très sec).

Le mois d’avril 2018 semble prendre une tournure estivale après une première quinzaine très perturbée notamment sur le sud du pays. En effet, les tendances indiquent que le temps devrait rester chaud jusqu’en début de dernière décade avant un rafraîchissement. Dans ce contexte, avril devrait s’avérer au-dessus des normales sur la majorité du territoire en termes de températures.

À titre de comparaison le mois d’avril 2003 reflète bien notre situation actuelle à savoir un mois d’avril coupé en deux, d’abord humide et frais puis progressivement plus sec et plus chaud. La zone barocline (ligne séparant les hautes des basses pressions) est sujette à de nombreuses oscillations à cette période d’où de fréquents changements en cours de mois. En début de période nous étions encore sous l’emprise de bas géopotentiels notamment près des régions méditerranéennes. Ce n’est qu’ensuite que les choses se sont débloquées avec l’installation d’un anticyclone sur l'Europe centrale véhiculant sur la France un flux de sud-ouest chaud et sec. Cette situation risque de perdurer à cause d’une goutte froide qui semble stationner à proximité du détroit de Gibraltar.

Les premiers vrais orages de la saison se sont d'ailleurs déjà déclarés la semaine dernière ce qui lance officiellement la saison orageuse en France !

X

Actualités